Da'wah salafiya
salam alikoum wa rahmatoulah wa barakatou Bienvenu merci de vous inscrire ou de vous connecté.

Traduction relative et approchée : "En effet, vous avez en la personne du Messager d’Allah un excellent modèle à suivre, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier, et invoque Allah fréquemment" S33V21
Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident.s33 v36

Le Coran et la Sounnah selon la compréhension des Salafs (pieux prédécesseur)

salam alikoum , les annonces sont automatique , le forum se désavoue des publicités ci dessous , baraka ALLAH ou fikoum pour votre compréhension
calendrier hijir
horloge
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


compteur pour site web gratuit
top islam tawbah
top islam tawbah
bois flotté

Recherchez Ici

seo - referencement
Site référencé par Aquitaweb
Forum
Echange de visiteurs 1:1

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le sacrifice est un droit à Allah seul

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

abou aymen

abou aymen
Admin
Admin
Le sacrifice est un droit à Allah seul


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Allah a dit dans la sourate Al An'am n°6 versets 162 et 163 : « Dis : Certes ma prière, mon sacrifice, ma vie et ma mort sont pour Allah le Seigneur des mondes. Il n'a aucun associé ! ».


قال الله تعالى : قُلْ إِنَّ صَلاتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ . لاَ شَرِيكَ لَهُ
(سورة الأنعام ١٦٣/١٦٢)


Allah a dit dans la sourate Al Kawthar n°108 verset 2 : « Ainsi prie et sacrifie pour ton Seigneur ».


قال الله تعالى : فَصَلِّ لِرَبِّكَ وَانْحَرْ
(سورة الكوثر ٢)


D'après 'Ali Ibn Abi Talib (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Allah maudit (1) celui qui égorge un animal pour un autre que lui, Allah maudit celui qui donne asile à un innovateur, Allah maudit celui qui maudit ses parents (2), Allah maudit celui qui change les limites des terrains (3) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1978)

(1) La malédiction signifie le fait d'être éloigné et écarté de la miséricorde d'Allah.

(2) Ceci peut avoir deux sens :
- le fait d'invoquer contre eux la malédiction
- le fait de les insulter comme ceci est explicité dans un hadith rapporté par Boukhari dans son Sahih n° 5973 et Mouslim dans son Sahih n°90
(Voir Al Qawl Al Moufid 'Ala Kitab Tawhid p 146)

(3) c'est à dire la personne qui change la limite qu'il y a entre le terrain de deux personnes et s'accapare ainsi injustement une partie du terrain de l'autre.


عن علي ابن أبي طالب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لعن اللهُ من ذبح لغيرِ اللهِ ولعن اللهُ من آوى مُحدِثًا ولعن اللهُ من لعن والديْهِ ولعن اللهُ من غيَّرَ مَنارَ الأرْضِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٩٧٨)


Remarque importante :

Le sacrifice, comme tous les actes d'adoration, ne doit être pratiqué que pour Allah et il est interdit de le pratiquer pour un autre que Lui qui qu'il soit.
Celui qui partique un sacrifie pour un autre qu'Allah en voulant par cela l'adorer et le glorifier a commis un acte d'association majeure le faisant sortir de l'Islam.

L'imam Nawawi (mort en 676) a dit : « Sache que le sacrifice pour celui qui est adoré est comme la prosternation. Ces deux choses sont parmi les formes de glorification et d'adoration qui sont uniquement pour Allah qui est le seul à mériter d'être adoré.
Celui qui égorge pour un autre qu'Allah parmi les vivants ou les objets comme une idole en voulant par cela le glorifier et l'adorer alors la bête sacrifiée est interdite à la consomation et ceci est un acte de mécréance comme si il s'était prosterné pour un autre qu'Allah en voulant l'adorer ».
(Al Majmou' Charh Al Mouhadhab vol 8 p 385)

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728) a dit : « Si le musulman sacrifie pour un autre qu'Allah ou sacrifie en prononçant le nom d'un autre qu'Allah alors la bête est interdite à la consommation et il devient par cela mécréant ».
(Daqaiq Al Tefsir vol 2 p 133)

Il y a dans le sacrifice deux choses importantes :

- Le fait de prononcer un nom lors du sacrifice en disant « Au nom d'Allah » / « Bismillah ». Ceci signifie le fait de demander l'aide d'Allah (isti'ana) pour ce sacrifice.

- L'intention que l'on pratique ce sacrifice afin de se rapprocher d'Allah.

Ainsi il y a donc 4 situations possibles :

1/ La personne sacrifie pour Allah en prononcant le nom d'Allah. Ceci est l'adoration qui est acceptée par Allah.

2/ La personne sacrifie pour un autre qu'Allah en prononcant le nom d'Allah.
Par exemple le personne dit « Bismillah » au moment du sacrifice mais son intention est de sacrifier afin de se rapporcher d'un mort, d'une personne enterrée...
Ceci est de l'association à Allah au niveau de l'adoration

3/ La personne sacrifie pour un autre qu'Allah en prononcant le nom d'un autre qu'Allah
Par exemple la personne sacrifie pour se rapprocher de Issa Ibn Maryam et dit au moment du sacrifice : « Bismi Issa Ibn Maryam ».
Ceci est à la fois de l'association à Allah dans l'adoration et dans la demande d'aide.

4/ La personne sacrifie pour Allah mais en prononcant le nom d'un autre que lui.
Ceci est de l'association à Allah dans la demande d'aide
(Voir Al Tamhid Charh Kitab Al Tawhid de Cheikh Saleh Al Cheikh p 141)


_________________________________________________
slm2 slm4

Celui qui m'obéit à certes obéit à Allah ...
 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui m'obéit à certes obéit à Allah et celui qui me désobéit a certes désobéit à Allah. Et celui qui obéit au dirigeant m'a certes obéit et celui qui désobéit au dirigeant m'a certes désobéit ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2957 et Mouslim dans son Sahih n°1835)

Il convient de préciser qu'il ne faut pas obéir au dirigeant si il ordonne une désobéissance à Allah car il n'y a pas d'obéissance à une créature dans la désobéissance au Créateur.
Ainsi si le dirigeant ordonne aux gens un péché, il ne faut pas lui obéir sur ce point précis mais il faudra continuer à lui obéir dans le reste.


fleur
http://tawbah.forumactif.org

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum