Da'wah salafiya
salam alikoum wa rahmatoulah wa barakatou Bienvenu merci de vous inscrire ou de vous connecté.

Traduction relative et approchée : "En effet, vous avez en la personne du Messager d’Allah un excellent modèle à suivre, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier, et invoque Allah fréquemment" S33V21
Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident.s33 v36

Le Coran et la Sounnah selon la compréhension des Salafs (pieux prédécesseur)

salam alikoum , les annonces sont automatique , le forum se désavoue des publicités ci dessous , baraka ALLAH ou fikoum pour votre compréhension
calendrier hijir
horloge
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


compteur pour site web gratuit
top islam tawbah
top islam tawbah
bois flotté

Recherchez Ici

seo - referencement
Site référencé par Aquitaweb
Forum
Echange de visiteurs 1:1

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La cause essentielle de la domination des ennemis de l’islam sur les musulmans

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

abou aymen

abou aymen
Admin
Admin




qsdfghj
Question :



 



Quelle est la cause essentielle de la domination des ennemis de l’Islam sur les musulmans
?



 



Réponse :



 



Une observation du monde musulman nous montre que ceux qui se réclament de l’Islam n’y sont pas
véritablement attachés.



 



Sauf pour ceux auxquels Allah a fait Miséricorde.



 



Ils ne sont en réalité musulmans que de nom.



 



Ils ne réservent au dogme musulman qu’une place floue, légère, incertaine dans leur quotidien.



 



Allah Le Tout Puissant n’est pas l’unique sujet de leur vénération car ils s’attachent souvent avec passion
aux biens aimés « awlîyâ’ » d’Allah, aux pieux ascendants, et rendent des cultes aux défunts.



 



Ils n’accomplissent pas, si ce n’est que de manière fort aléatoire, la prière rituelle.



 



Ils ne s’acquittent pas de l’aumône rituelle, ni ne jeûnent, ni n’accomplissent les devoirs pourtant
fermement prescrits par Allah comme celui de réunir et concentrer les forces des musulmans pour lutter efficacement contre leurs ennemis.



 



Beaucoup de ceux qui se réclament de l’Islam se retrouvent ainsi dans cette situation : Ayant galvaudé et
délaissé leur Religion, Allah Le Tout Puissant les a délaissés en retour.



 



Leur laxisme à l’égard du principe fondamental de l’Unicité ainsi que leur chute délibérées dans
l’associatrie majeure qu’ils ne s’interdisent point ni ne rejettent constituent les deux causes majeures de leur vulnérabilité face aux ennemis de l’Islam et de l’émergence des tourments que
ceux-ci réussissent alors à leur infliger.



 



Celui qui, parmi eux, ne se rend pas coupable d’associatrie majeure ne la renie cependant point non plus et
pire, ne considère pas que les actions de dévotions illégitimes qu’accomplissent ses compagnons relèvent de l’associatrie, comme nous le montrerons plus loin dans cet ouvrage, avec l’aide
d’Allah.



 



Voilà donc exposées les raisons essentielles et véritables qui expliquent pourquoi de nombreux musulmans, ou qui se
proclament tels, subissent des tourments et sont victimes d’agressions un peu partout dans le monde actuel.



 



Si ces musulmans étaient restés attachés à leur Religion, en faisant exclusivement reposer le principe fondamental de
l’Unicité et leur dogme sur le Livre et la Sunnah, et s’ils avaient tous ensemble cherché protection et refuge auprès d’Allah en restant soudés, vigilants et indéfectiblement unis, les graves
désagréments qui leur surviennent auraient été évités.



 



Allah le Très Haut dit (traduction rapprochée) :



 



"Allah soutient, en vérité, ceux qui soutiennent (Sa religion). Allah est assurément
Fort et Puissant. Ceux qui, si Nous leur donnons force et suprématie sur terre, accomplissent la prière rituelle, acquittent l’aumône rituelle, prescrivent le convenable et proscrivent le
blâmable … Cependant l’issue finale de toute chose appartient à Allah."
 (Sourate le pèlerinage al Hadj verset 40-41)



 



Ces deux versets montrent bien que les musulmans ne peuvent espérer obtenir le soutien de leur Seigneur qu’en respectant
les piliers fondamentaux qu’Allah, qu’Il soit exalté et Glorifié, rappelle et qui sont l’accomplissement de la prière rituelle, l’acquittement de l’aumône rituelle, la prescription du convenable
et la proscription du blâmable.



 



Or, quelle es donc la place accordée à ces piliers de base dans la réalité des musulmans d’aujourd’hui ?



 



Quelle est la place véritable accordée à la prière rituelle chez de nombreux musulmans ?



 



Quelle est la place concédée au dogme vrai et pur chez beaucoup de ceux qui se proclament musulmans ?



 



Allah le Très Haut a dit (traduction
rapprochée)
 :



 



"Allah a promis à ceux d’entre vous qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres
qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur Religion qu’Il a agréé pour eux. Il convertirait leur
ancienne peur en sentiment de sécurité … Mais à quelle condition ? Ils M’adorent et ne M’associent rien."
 (Sourate La lumière verset 55)



 



Allah Glorifié Soit-il, explique ainsi que cette offre de succession et cette suprématie ne peuvent être concédées aux
hommes que s’ils répondent à la condition qu’Il énonce et qui est que les croyants Le vénèrent, Lui l’Unique, et ne Lui donnent aucun associé dans l’adoration.



 



Or cette condition, n’est autre que le respect et l’application du principe fondamental de l’Unicité d’Allah. Cette noble
condition ne peut être respectée que par celui qui proclame et applique le principe fondamental de l’Unicité (At Tawhîd), en adorant Allah l’Unique Qui n’a aucun associé.



 



L’accomplissement de la prière rituelle, l’acquittement de l’aumône rituelle, le jeûne rituel, le pèlerinage majeur (al
Hadj) et l’ensemble des actes d’obéissances à Allah sont parties intégrantes de l’adoration d’Allah.



 



Le Tout Puissant ne dit pas seulement « Ils M’adorent », en effet Il
ajoute aussitôt « Ils ne M’associent rien  », parce que l’adoration n’apporte aucun bénéfice au fidèle si elle est mêlée à l’associatrie
et surtout parce que, quelles que soit la forme qu’elle prenne et quel que soit son nom d’emprunt, elle compromet gravement l’adoration vouée exclusivement à Allah.



 



Cette associatrie illégitime est ainsi définie comme la consécration d’un acte de l’adoration et du culte à autre qu’Allah
Le Tout Puissant.



 



L’intégrité du dogme et celles des actions sont les raisons de la réussite, de la sécurité, du succès et de la suprématie
sur terre.



 



Sans cette intégrité les tourments, les catastrophes, les infortunes et tout ce qui leur est apparenté surviennent à tous
ceux qui ne respectent pas la condition rappelée par Allah le Très Haut.



 



Les raisons profondes des catastrophes qui se succèdent et de la domination agressive des ennemis de l’Islam
ne sont autres que l’atteinte portée par les musulmans à cette condition fondamentale posée par le Tout Puissant, leur Religion et le fait qu’ils se satisfont de
l’appellation de « Musulman » alors même qu’ils négligent les devoirs et les obligations formelles constitutives de l’Islam dont pourtant ils se réclament
.



 



Extrait du livre « Leçon du Coran et de la sunna authentique page 14-15



copié de dawud69sahih.wordpress.com



Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan


_________________________________________________
slm2 slm4

Celui qui m'obéit à certes obéit à Allah ...
 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui m'obéit à certes obéit à Allah et celui qui me désobéit a certes désobéit à Allah. Et celui qui obéit au dirigeant m'a certes obéit et celui qui désobéit au dirigeant m'a certes désobéit ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2957 et Mouslim dans son Sahih n°1835)

Il convient de préciser qu'il ne faut pas obéir au dirigeant si il ordonne une désobéissance à Allah car il n'y a pas d'obéissance à une créature dans la désobéissance au Créateur.
Ainsi si le dirigeant ordonne aux gens un péché, il ne faut pas lui obéir sur ce point précis mais il faudra continuer à lui obéir dans le reste.


fleur
http://tawbah.forumactif.org

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum